Interview de Jacques Prost, directeur général de Indosuez Wealth Management, mené par Jean Claude de Plinval

 

Héritier d’une belle histoire vieille de près de 150 ans, Indosuez Wealth Management procède à l’origine de la Compagnie Universelle du Canal Maritime de Suez créée par Ferdinand de Lesseps. Et, aujourd’hui, son directeur général, Jacques Prost, a accepté de nous présenter son établissement dans sa configuration actuelle,
au service des clientèles les plus exigeantes.

 

Patrimoine Privé : Comment définiriez-vous votre établissement ?

Jacques Prost : Le groupe Indosuez est un acteur majeur sur le marché de la gestion de fortune depuis plus de 145 ans. Notre organisation – pilotée depuis la France – s’appuie sur des pôles de décision décentralisés, au plus près de nos clients, dans 13 territoires d’implantations, principalement en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

Nous gérons plus de 128 milliards d’euros d’actifs dont 33,7 milliards d’euros en France au 31/12/2020.

Notre vocation est d’accompagner nos clients dans la durée en leur proposant des conseils experts et un service à forte valeur ajoutée pour définir des structures patrimoniales et des solutions d’investissement adaptées à leurs attentes.

Dotés de convictions profondes, mais aussi nourris des actions de nos Fondations en France et en Suisse et des initiatives solidaires concrètes de nos collaborateurs, nous sommes également un groupe engagé en faveur d’un environnement plus durable et d’une économie plus responsable. Notre action s’inscrit au cœur de la raison d’être du Crédit Agricole : « Agir chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société ».
 

P.P. : Comment se compose votre clientèle ?

J.P.: Les entrepreneurs sont historiquement notre cœur de cible. Il s’agit d’une typologie de clientèle qui s’internationalise et dont les attentes évoluent rapidement vers toujours plus de personnalisation, mais aussi vers une quête de sens plus prononcée.

Cette transformation des aspirations est l’illustration des mutations de notre environnement.

Je pense notamment à la réglementation qui encadre notre métier, à la digitalisation accélérée, à l’évolution erratique des marchés financiers de ces dernières années mais aussi à la prise de conscience individuelle et collective des évolutions environnementales et sociétales… Les aspirations des milléniaux sont d’ailleurs représentatives des transformations qui s’opèrent et nous le constatons quotidiennement dans les relations que nous entretenons avec eux.

Nous accompagnons aussi les groupes familiaux (family holdings) dont les besoins sont très sophistiqués. Pour répondre à cette clientèle qui requiert un dispositif sur mesure, nous avons créé en juin 2020 – conjointement avec Crédit Agricole CIB – une équipe dédiée capable de leur offrir un « conseil corporate » pointu et de les aider dans leur développement.

Elle s’appuie sur l’ensemble des banquiers en France et à l’international au sein des équipes d’Indosuez et de Crédit Agricole CIB.

La diversité de nos clients partout dans le monde participe à notre dynamique commerciale et de création de produits et services. Elle est source d’innovation permanente, notamment en matière de digital, et d’élargissement de notre proposition de valeur au service de notre clientèle multiple.

 

P.P. : Quels services, plus particulièrement, lui offrez-vous ?

J.P.: Notre large panel de produits et services a pour vocation de répondre aux attentes de nos clients, notamment aux moments clés de la vie de leur patrimoine – privé ou professionnel – et de leur proposer des modes d’accompagnement adaptés.

Il ne s’agit pas seulement de les aider dans la protection, la gestion et la valorisation de leurs avoirs mais de préparer leur avenir à leurs côtés en procédant à une structuration patrimoniale adaptée avec l’aide de nos spécialistes de l’ingénierie patrimoniale. De plus en plus, notre mission consiste aussi à leur permettre de donner du sens à leur action en s’engageant sur une voie philanthropique ou encore en choisissant des investissements responsables.

Très brièvement, les experts de notre établissement proposent aussi à nos clients de les conseiller dans la gestion de leurs avoirs ou, pour les plus délégataires, de préférer la gestion sous mandat. Toutefois, nous sommes convaincus que la gestion d’un patrimoine ne s’entend qu’au travers de sa diversification. Aussi, nous proposons à nos clients de saisir d’autres opportunités en investissant dans les produits structurés, sur le marché des changes et des métaux précieux, sur le private equity ou encore d’opter pour de l’immobilier.

Sur toutes ces classes d’actifs, nous disposons d’équipes d’experts présentes dans nos différentes géographies qui travaillent de concert pour offrir à nos clients des compétences très pointues et internationales tout en conservant un service de proximité.

Enfin, plus récemment, nous avons développé une offre responsable qui est désormais déployée sur l’ensemble des classes d’actifs. Je citerai par exemple notre orientation de gestion prenant en compte des critères ESG, nos produits structurés verts créés conjointement avec Crédit Agricole CIB ou encore nos fonds classés catégorie 9 selon la nouvelle réglementation SFDR. En France, le fonds Indosuez Objectif Terre lancé en 2019 est l’un des exemples les plus emblématiques.

Cette offre répond à la quête de sens que nous évoquions précédemment et complète notre expertise en matière de philanthropie et d’investissement à impact.

Nous estimons aussi que diversifier ses avoirs, saisir de nouvelles opportunités mais aussi réaliser un projet personnel, ou encore développer son entreprise exigent parfois des solutions de financement sur mesure.

Aussi, grâce à la solidité du groupe Crédit Agricole et à nos propres capacités d’action, nous disposons d’une expertise spécifique pour accompagner nos clients dans la structuration de solutions de financement personnalisées. Elles sont fréquemment utilisées dans une optique patrimoniale comme effet de levier financier, lors de la constitution ou de la diversification d’un portefeuille, par exemple. Nous intervenons également auprès de nos clients entrepreneurs ou cadres dirigeants lors d’opérations de haut de bilan bien précises (LBO, cession, transmission) ou d’émissions de garanties.

Dans tous les cas de figure, les crédits octroyés s’inscrivent dans une logique actif/passif du patrimoine du client et peuvent être libellés dans les principales devises.

 

P.P. : Quels sont les changements induits par la crise
du Covid-19 ?

J.P.: Dans tous les pays où nous sommes implantés, nos équipes ont su s’adapter et ont assuré la continuité de l’activité, en veillant à garantir le meilleur niveau de service.
Nous avons su réinventer les modes de relation et de fonctionnement avec nos clients et compléter le dispositif de communication habituel ; ce qu’ils ont beaucoup apprécié.

Cette période est aussi, au sens propre du terme, un extraordinaire accélérateur des transformations en cours dans notre secteur d’activité et plus spécifiquement au sein d’Indosuez pour répondre aux enjeux de notre environnement. Dans toutes nos géographies, la dynamique de transformation digitale déjà engagée s’est fortement accélérée au service de nos clients que nous associons désormais très directement à notre processus d’innovation dans le cadre d’une démarche de co-construction. Leur écoute est primordiale.

Aussi, en octobre 2020, nous avons lancé l’Innovation Lab d’Indosuez. Cet espace, situé à Paris, accueille les clients d’Indosuez et leur permet de contribuer au développement et à l’amélioration de produits en recueillant notamment leurs avis sur nos prototypes. Cette approche nous permet de mieux anticiper leurs attentes et de rester à la pointe de notre industrie dont le rythme de transformation est très rapide. L’objectif de notre transformation est résolument tourné sur tous les sujets qui concernent l’amélioration de l’expérience client et l’optimisation de nos processus.

Des projets digitaux stratégiques majeurs seront déployés au cours des prochains mois dans l’ensemble de nos géographies. Certains d’entre eux pourront être nourris de la dynamique d’innovation que nous entretenons au sein du groupe Crédit Agricole, avec notamment le partenariat que nous avons signé en France avec le réseau des Villages by CA, premier dispositif d’accélérateurs de startups en France.

La dimension verte donnée à notre offre est aussi une réponse concrète à la prise de conscience accélérée de tous les acteurs, des grands enjeux de notre monde qui est en outre source de performances.

Pour finir, j’aimerais ajouter que notre démarche de développement durable irrigue désormais toutes les strates de notre organisation et l’ensemble de nos activités.

Les attentes sont très fortes de la part de collaborateurs de plus en plus sensibilisés aux déséquilibres de notre monde et qui considèrent que les actions collectives initiées au sein de leur entreprise sont des leviers efficaces et complémentaires de leurs initiatives personnelles.

À titre d’exemple, j’évoquerai la Fondation Indosuez en France, qui sous l’égide de la Fondation de France, soutient depuis 2012 des projets associatifs d’utilité sociale concrets en faveur des personnes fragilisées. Près de 80 associations ont d’ores et déjà bénéficié du soutien financier de la Fondation Indosuez en France, du mécénat de compétences et du don de temps professionnel de plus d’un tiers des effectifs des collaborateurs de la France.

 


> Bio Express Jacques Prost


Jacques Prost démarre sa carrière au département Corporate du Crédit Lyonnais à Londres (1986-1988). Il entre en 1988 à la Banque Paribas, puis rejoint le groupe Crédit Agricole en 2000 pour prendre la responsabilité des financements structurés de Crédit Agricole Indosuez en Italie. En août 2013, Jacques Prost devient directeur général délégué de Crédit Agricole CIB. Depuis 2018, il est directeur général du groupe Indosuez et membre du Comité de direction de Crédit Agricole S.A. Jacques Prost est diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris (IEP) et titulaire d’un DESS marchés financiers de l’Université de Paris-Dauphine.