LA BOURGOGNE ET LA CHAMPAGNE INSCRITES AU PATRIMOINE MONDIAL DE L’HUMANITÉ

 

bourgogne-champagne

Le vin des rois et le roi des vins appartiennent désormais au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco. Pour Olivier Charriaud, directeur général de Champagne Collet, cette consécration n’est pas qu’un aboutissement.

Champagne et kir pour tout le monde ! La Bourgogne et la Champagne sont sacrées universellement. Les deux terroirs français ont reçu l’onction suprême de l’Unesco début juillet : ils appartiennent désormais au Patrimoine Mondial de l’Humanité au titre des paysages culturels. Autour de Reims et Épernay, le périmètre concerné englobe la fameuse colline Saint-Nicaise et les crayères en sous-sol ou sont vinifiés et vieillis ces nectars depuis le moyen-âge, les vignobles de Hautvilliers, d’Aÿ et de Mareuil-sur-Aÿ. Sans oublier l’avenue des Princes de Champagne à Reims et le Fort-Chabrol d’Épernay. De quoi mettre un terme aux débats poussant à une extension de cette appellation, synonyme de volumes accrus au détriment de l’image de ce vin des rois. Au Sud, Les Climats de Bourgogne, ces parcelles précisément délimitées sur les Côtes de Nuits et de Beaune, sont distinguées, comme cette cité et le centre historique de la capitale Bourguignonne.

 

Une fréquentation touristique dopée de 20 %

« On ne pouvait rêver mieux pour développer l’œnotourisme autour de nos chais et pousser nos marques » se réjouit Olivier Charriaud, le directeur général de Champagne Collet, dont les vignes entourent le village d’Aÿ. Car le label de l’Unesco dope de 20 % la fréquentation des lieux qui en sont estampillés. « C’est une formidable opportunité pour expliquer notre appellation, ce qui rend ce vin unique, différent d’autres vins effervescents comme le Proseco » poursuit-il. Face à la concurrence des sparklings, il compte « rester dans l’authenticité, la sincérité, aller au-delà des simples postures marketing pour démontrer que le lien qui unit les hommes et leurs vignes demeure, que nos flacons restent fidèles à leurs valeurs. Ce qui n’empêche pas de faire preuve de panache et d’audace » insiste le dirigeant.

Ces deux terroirs bénis des Dieux peuvent aussi s’appuyer sur un autre atout maître : leur proximité avec Paris. Reims et Dijon se trouvent respectivement à 45 minutes et une heure et demie de la capitale en TGV. « Là-encore, nous devons tous être davantage proactifs et ne pas attendre que les touristes viennent à nous. Il nous faut poursuivre le développement de tout un pôle d’activités autour de nos vignobles et de nos chais pour raconter le savoir-faire de nos vignerons, mettre en avant l’art de vivre et l’élégance associés au Champagne. La région et les élus, tout comme la SNCF, doivent aussi développer davantage de liaisons avec les grandes métropoles allemandes ou françaises situées sur la ligne Est du TGV. Entre Paris et l’Allemagne, nous devons tous encourager les synergies et les complémentarités, comme celles qu’il faut développer avec Metz et son musée Beaubourg, pour faire venir leurs visiteurs chez nous et vice-versa » reprend Olivier Charriaud. Qui s’il ne redoute pas une inflation des prix des vignes, prévoit une appréciation du foncier dans le triangle d’or champenois.

 

« Sans effort il n’y a pas de création de valeur »

Le Champagne Collet, lui, n’a pas l’intention de se reposer sur ces lauriers. La marque phare de la coopérative Cogevi entend bien poursuivre la montée en gamme de ses flacons. « Sans efforts, il n’y pas de création de valeur » martèle Olivier Charriaud.

À Ay même, là où se trouve le siège historique de la marque, l’entreprise est prête à accueillir dans les meilleures conditions les touristes à la (re)découverte des coteaux environnant ses chais. Son musée et la Villa Collet, une folie Arts Déco, tourneront à plein pour enrichir leurs collections et proposer de nouvelles expositions autour de l’univers de la Maison et de ses savoir-faire. Là-encore, le dirigeant mesure le chemin parcouru : « cela devient un véritable métier à part entière, avec ses propres contrainte et une organisation spécifique. Et qui créée des emplois viables et permanents » expose-t-il non sans une fierté légitime.

bourgogne-champagne2

Lien court :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion