CHAMPAGNE COLLET REPREND SON ENVOL

Collet1La marque Premium de la plus ancienne des coopératives de champagne maîtrise à la perfection les codes du luxe en puisant dans ses racines Art Déco. L’histoire de la marque et de sa
maison-mère lui confère cette légitimité. Mais pas question pour les adhérents et dirigeants de la Cogevi d’en faire une belle endormie. Champagne Collet est bien décidé à pétiller au plus haut.

 

 

Collet2On peut appartenir à une coopérative, revendiquer haut et fort ses origines « sociales » et maîtriser jusqu’au bout des ongles les codes des entreprises les plus sélectives. Le Champagne Collet le démontre tous les jours. Quand les plus grands vins pétillants sont nés avant la Grande Guerre, à Epernay ou à Reims, cette maison n’a vu le jour qu’en 1921 à Ay. Mieux, elle tire ses origines de Jacqueries quand ses rivales s’enorgueillissent de leurs entrées dans les Cours régnantes et déchues de la Vieille Europe. Ce qui n’empêche nullement les flacons du fleuron de la Cogevi (Coopérative Générale des Vignerons de la Champagne Délimitée) de vieillir dans nombre des caves les plus prestigieuses, du Pacifique au Caucase.

En fait, la marque n’aurait jamais vu le jour sans la volonté, l’énergie et la passion des dirigeants qui ont couvé sa destinée, de ses premiers pas à aujourd’hui.

Tout commence en 1911 dans une Champagne révoltée par l’impunité des maisons de négoce. Certes, après les émeutes du Languedoc de 1905, une loi a bien été votée. Elle institue les appellations d’origine et fixe des règles précises pour l’élaboration des vins. Mais ses décrets d’applications tardent à être publiés et les ténors de la vinification pressurent toujours autant les vignerons champenois. De premières manifestations houleuses éclatent au cours de l’été. Certaines maisons sont incendiées, comme celle des champagnes Bissinger à Ay. Le gouvernement envoie la troupe. Les braises s’éteignent quand ces fameux décrets entrent en vigueur. Juste avant que la Grande Guerre n’éclate.  Et ravage les coteaux de la Marne, de l’Aisne et de l’Aube.

Les survivants de cette hécatombe sont bien décidés à rassasier la soif de champagne des vainqueurs. L’idée de mutualisation des moyens et des productions demeure vivace dans l’esprit de cultivateurs fermement décidés à ne pas retomber sous la coupe des maisons de négoce. La Cogevi est la première coopérative champenoise à se constituer en 1921. Un homme lui donnera l’impulsion décisive qui non seulement la démarquera durablement et par le haut de ses concurrentes, mais surtout l’inscrira parmi les acteurs avec qui compter dans le monde des champagnes. Il s’appelle Raoul Collet et dès son arrivée à la direction du groupement, il propose de lancer une marque plutôt que de vinifier un vin que d’autres vendront. Pour emporter l’adhésion des adhérents, il leur fait don de son nom en guise de marque et d’étiquette pour les bouteilles. Le champagne Collet est lancé en 1921, la même année qu’un autre jus légendaire :
le N°5 de Chanel !

Pas question non plus pour Raoul Collet d’élaborer une piquette. Son exigence et l’acharnement des vignerons permettent à la marque de remporter sa première Médaille d’Or en 1923, deux ans après la première cuvée. Quant au mouvement Art Déco des années folles,
il ne pétille pas qu’à Paris ou New-York.
Collet3Collet5Au contraire, il s’épanouit en Champagne et à Reims, régions martyrs ou tout ou presque est à reconstruire. Comme le parfum phare de Mademoiselle Chanel, la marque adopte très vite les lettrages droits caractéristiques d’une tendance artistique très féconde. La crise de 1929 marque un bref coup d’arrêt à l’expansion de la Cogevi qui rebondit en vendant ses vins aux coopératives sous la marque Coop.

Après la seconde guerre mondiale, le champagne Collet  peut repartir sur des bases solides. À partir de 1950, son président, Henri Maquart, la lance dans une stratégie d’expansion échevelée, privilégiant aux yeux de certains la quantité à la qualité, puisque la société restera fidèle à ses revendeurs coopératifs. Le pari se révèle payant puisqu’en 1970, la coopérative expédiera 1,35 millions de bouteilles élaborées depuis les premières cuves en inox de France, une ligne de production complètement automatisée et une cave d’une capacité de plus de 700 000 cols. Le choc pétrolier se traduit par une récession brève mais sévère : les ventes chutent de 13 % en 1974. Avant de repartir à coup de campagnes de pubs massives et avec le soutien des Miss France, dont Champagne Collet devient le fournisseur officiel ! Cette « étiquette » collera longtemps à la société qui peinera parfois à démontrer les qualités de ses vins à des amateurs exigeants.

 

Collet4

 

Les lignes bougent également du côté de la Cogevi, qui dans les années 90 sera à l’origine du groupement de coopératives Alliance Champagne. Au tournant du siècle, la direction de l’entreprise décide d’un nouveau virage. Productif et qualitatif. D’abord par le rassemblement de toutes les activités liées à la vinification sur un même site, l’ex-Maison Bissinger à Ay. Ensuite, en dotant ce lieu, qui en sous-sol abrite plus de 27 millions de bouteilles, du dernier cri de la technologie. Le tout au service d’un champagne qui doit désormais se hisser parmi les meilleurs. Désormais la qualité primera sur la quantité. Pour preuve de cet engagement, les adhérents vignerons valideront la création d’une vinothèque de 30 000 flacons. Cet orgue à parfum permet à l’œnologue, tout comme un nez chez un parfumeur, de procéder aux assemblages les plus pointus à partir d’une « bibliothèque » d’échantillons d’arômes issus des parcelles des plus de 145 villages associés de la coopérative. Ces investissements vont de pair avec d’autres dépenses de prime abord moins tangibles mais tout aussi stratégiques et destinées à réinscrire la marque dans son jus. Le siège social de la Cogevi abrite ainsi un musée retraçant son histoire et celle de ses hommes. En face, Champagne Collet s’épanouit dans un  écrin digne de ses ambitions : la Villa du même nom, une Folie Art Déco où sont exposées toutes les collections liées aux années 20.

Champagne Collet poursuit ainsi la montée en puissance de sa qualité tout au long de ces années, avec désormais une gamme complète de vins pétillants, blancs et rosés. Le bouche à oreille fonctionne et ses dirigeants sont fermement décidés à l’ancrer dans le paysage des marques Premium.
 

Pour le plus grand bonheur des futures Miss France !

Collet6

Lien court :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion